10 idées pour votre Learning Expedition à Londres

04 Avr 10 idées pour votre Learning Expedition à Londres

10 idées pour votre Learning Expedition à Londres

Chez B.D.C., nous sommes convaincus que les retailers les plus performants pensent « out of the box » et sont constamment à la recherche d’innovations qui révolutionneront demain le commerce. En tant qu’experts en retail et en digital, nous organisons plus de 20 Learning Expeditions (LX) ou voyages exploratoires par an (au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, en Espagne, en Chine …) pour explorer les dernières tendances du retail, innovations digitales et concepts magasins.

Pourquoi participer à un voyage exploratoire à Londres ?

Le Royaume-Uni étant le premier marché du e-commerce en Europe (devant l’Allemagne et la France), ce lieu est un incontournable pour les retailers souhaitant s’imprégner du N°1 européen de la révolution digitale. B.D.C. vous donne 10 raisons de choisir Londres comme destination pour enrichir votre culture retail et digitale.

Des « labs » centrés sur l’innovation et l’expérience client

1. John Lewis – Le n°1 du retail omnicanal au Royaume-Uni lance en 2017 la 4e édition du programme « JLAB », qui accompagne les startups du retail dans leur développement. La récente arrivée de Waitrose au sein de JLAB permet aux futures pépites du commerce connecté de bénéficier de l’expertise de deux acteurs majeurs du retail au Royaume-Uni avec la possibilité de tester leurs innovations dans les magasins de ces deux enseignes.

2. Tesco – Le plus gros acteur du retail au Royaume-Uni, avec plus de 3 000 points de vente et un CA >50mds€, a lancé en 2014 « Tesco Lab » qui consiste à concevoir, développer et tester des produits technologiques. Le lab gère plus de 50 projets : des hackathons, initiés en interne, des projets communs avec des grands retailers mais également le développement d’innovations imaginées par des startups. De l’impression 3D à la réalité virtuelle en passant par le développement de nouveaux hardwares, le Tesco Lab a un seul objectif : révolutionner le commerce de demain.

3. Ocado – Pure-player de l’alimentaire en ligne, Ocado s’impose comme un des acteurs majeurs du retail au Royaume-Uni en couvrant près de 70% des foyers anglais. A l’image d’Amazon, Ocado n’est pas seulement un retailer, mais également une entreprise technologique, toujours à la recherche d’innovations pouvant disrupter le marché. Ocado a développé un département R&D qui compte plus de 1 000 ingénieurs y compris des spécialistes du parcours client ecommerce, des gurus du Cloud ou encore des chercheurs en robotique ou du machine learning.

Des magasins qui proposent une expérience « waouh »

4. Burberry – Le géant du luxe britannique, un des pionniers de l’expérience digitale en magasin, a lancé un concept (très innovant en 2013 et qui reste intéressant) où les clients peuvent essayer virtuellement (et de façon ludique) des vernis grâce à l‘alliance des écrans tactiles et de la technologie RFID permettant d’associer teinte de peau et couleur du vernis. Les vendeurs en magasin sont équipés de tablettes tactiles iPads pour le paiement, les tickets de caisse sont ainsi digitaux. Aucune caisse traditionnelle n’est présente dans le magasin.

5. Apple store – Après San Francisco, ce fut au tour de l’Apple Store de Regent Street à Londres de connaître un réaménagement entier. Le 15 Octobre 2016, le flagship fît peau neuve aux yeux du public. L’espace central, flexible et accueillant, se veut, pour ses concepteurs, une place de village (« Town Square ») où les produits sont mis en scène. Ce sont des ficus qui donnent au vaste hall un air de serre. Pour Apple, le Store doit inspirer calme et sérénité, bien loin des interminables files d’attentes les jours de lancement de nouveaux iPhone ; d’où l’omniprésence du végétal et de matériaux naturels. Un total de 512 personnes, de 20 nationalités travaillent à l’Apple Store de Regent Street, contre une centaine lors de son ouverture en 2004.

6. Pro Direct – Pure-player de la vente d’équipements de sports, Pro Direct a ouvert son premier « flagship » en 2014. Le magasin, à travers de nombreuses technologies digitales, permet au client  d’explorer la plus grande « boot room » pour footballers au monde. Réparti sur 2 étages, « LDN19 » encourage l’engagement digital du client, en utilisant des écrans tactiles ultra-HD pour une immersion totale dans le monde du football. Le magasin évolue chaque semaine en fonction des événements sponsorisés par les marques (Nike, Adidas…). Au-delà de la vente de produits, le magasin est un lieu adapté à l’organisation d’événements avec des stars du football sponsorisés par les marques.

Des startups qui révolutionnent le commerce connecté

7. Yext – est une start-up américaine fondée en 2006 et spécialisée dans la géolocalisation des points de vente pour les retailers, Yext permet ainsi à des entreprises de toute taille de gérer toutes les données de localisation de leurs sites Web, applications mobiles pour une visibilité maximale sur les cartes, les applications, les réseaux sociaux, les annuaires et les moteurs de recherche, comme Google, Apple, Facebook, Waze, Bing et Yahoo.

8. Poq – est une start-up mobile londonienne et le premier éditeur européen de plateformes mobiles (App) en mode SaaS. La plateforme Poq propose d’intégrer différentes fonctionnalités telles que des catalogues en ligne, des intégrations aux réseaux sociaux, des analyses et des solutions de paiement e-commerce.  Les retailers ayant développé leur application via Poq revendiquent avoir doublé leur taux de conversion mobile et nettement amélioré l’engagement des consommateurs mobiles à travers la plateforme.

9. Wirewax – est une start-up anglaise née il y a 6 ans et qui entend bien révolutionner l’expérience client par sa technologie de contenu vidéo interactif. Grâce à sa technologie basée sur l’intelligence artificielle, Wirewax permet de reconnaître et d’identifier des produits visibles au sein de vidéos, les produits sont alors suggérés au consommateur qui peut directement les visualiser et les acheter.

La livraison : l’effet Doddle

10. Doddle – Nouveau concept, énorme succès : Doddle est un nouveau service de click and collect. Il possède actuellement 68 hubs, localisés dans des gares et stations de métro au Royaume-Uni. Ce service permet aux consommateurs qui commandent des produits en ligne de les récupérer rapidement, n’importe quel jour de la semaine. Certains de ces hubs possèdent des cabines d’essayage pour les articles fashion. Doddle a signé de nombreux partenariats, notamment avec Amazon, Lookfantastic, Mankind, Net-A-Porter, ASOS etc. Petit plus pour ce nouvel acteur de la logistique e-commerce : pour les retours, si vous ne pouvez pas vous rendre à l’un des Hubs Doddle, l’enseigne propose une application (Doddle Runner) ; le principe ? Un Doddle Runner viendra chercher votre colis sous une heure.

 

Inscrivez-vous à la newsletter B.D.C. pour recevoir toutes nos actualités ! 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)