Le digital à l’assaut du merchandising magasin

Trends News - Le digital à l’assaut du merchandising magasin

01 Juil Le digital à l’assaut du merchandising magasin

Depuis l’apparition des Pure-Players, les magasins physiques connaissent des temps difficiles et peinent souvent à attirer les clients en magasin. Les sites e-commerce font en effet appel à des outils de e-merchandising, qui leur permettent de mieux mettre en valeur leurs produits, et d’optimiser le parcours de l’utilisateur. Les mastodontes du retail physiques peuvent se sentir d’autant plus menacés que le leader du e-commerce, Amazon, a fait récemment deux annonces qui ne sont pas pour les rassurer :636165322272478472 Screen Shot 2016 12 05 at 7.55.11 AM 300x225 - Le digital à l’assaut du merchandising magasin

  1. L’ouverture d’Amazon Go, le premier magasin sans caisse (et donc sans file d’attente !)
  2. Le rachat de Whole Foods Market, qui confirme l’intérêt d’Amazon de peser sur le retail comme c’est le cas aujourd’hui sur le digital

 

 

L’importance de la data

Face à ces innovations disruptives, les magasins physiques ont tendance à garder les techniques d’hier, sous-estimant l’importance de la data et plus globalement celle de tous les outils 2.0 qui en permettent l’acquisition. La data est en effet un élément clé dans le merchandising : elle offre des informations très précises sur le parcours du client dans le point de vente, les zones où il passe le plus de temps, son profil (sexe, âge, voire classe sociale), et sur la performance de la stratégie marketing.

Par ailleurs, la data confère d’autres avantages essentiels au magasin comme l’analyse du parcours du client ou du prospect grâce à la géolocalisation des mobiles, qui permet de cibler la publicité sur les utilisateurs qui ont déjà visité l’enseigne, mais aussi sur ceux qui sont clients d’un concurrent. Une solution que propose Databerries, par exemple.

Mais pour que la data soit utile à la prise de décision, encore faut-il qu’elle soit visuelle et interactive. Il est essentiel d’avoir un bon outil de data visualisation, qui synthétisera l’information et la rendra lisible aux vendeurs, aux responsables marketing et aux directeurs de magasins qui ne sont pas forcément des experts.

Certaines enseignes se transforment

tao 300x225 - Le digital à l’assaut du merchandising magasinConscientes du péril, plusieurs enseignes ont récemment annoncé avoir lancé des plans de digitalisation de leurs points de vente, pour adapter au mieux leur merchandising aux déplacements et envies du client et en utilisant justement tous les atouts de la data.

Tape à l’Œil a ainsi signé un contrat avec la start-up lilloise IVS, qui, via son boîtier IVStore, détecte et enregistre le profil du client, ses déplacements en magasin et est capable d’extraire les zones qui concentrent le plus de chiffre d’affaire. Avec la data récoltée, la direction peut déplacer de manière millimétrée les produits, notamment pour mettre en avant les nouveaux articles ou les produits à forte valeur ajoutée. L’intérêt est aussi d’analyser l’impact sur les ventes d’une campagne marketing, d’une nouvelle vitrine (solution en test dans quelques magasins des Hauts-de-France).

Chez Marionnaud, le merchandising doit être une science exacte, car il dépend d’accords entre l’enseigne et les marques. Avant l’introduction d’une solution de merchandising digital, il fallait 9 jours aux magasins pour réorganiser les rayons. L’implantation de la solution Space Planning de JDA Software a permis de réduire ce délai à 3 jours : les équipes des 512 magasins sont désormais dotées de tablettes tactiles sur lesquelles elles reçoivent les directives de merchandising, spécialement adaptées à la typologie du point de vente (la superficie des magasins Marionnaud peut aller de 25 à 700 m² !). Elles n’ont plus à imprimer des documents, comme elles le faisaient par le passé.