Retour sur les tendances qui ont marqué le retail en 2017

Trends News suite 2 - Retour sur les tendances qui ont marqué le retail en 2017

11 Jan Retour sur les tendances qui ont marqué le retail en 2017

En ce début d’année, retour sur les principales tendances qui ont marqué le retail en 2017 (retrouvez nos voeux ici).

L’année des alliances pure-players – retailers

2017 a sans conteste été l’année des nouvelles alliances entre retailers et pure-players, à l’image du rachat de Whole Foods Market par Amazon en juin. Le géant du e-commerce a déboursé pas moins de 13,7 milliards de dollars pour s’offrir le n°1 de la distribution bio aux Etats-Unis. Quelques semaines plus tard, le rachat se traduisait par une baisse massive des prix dans les magasins de l’enseigne. Mais cette publicité sur les prix a un coût : la grogne monte chez les fans de l’enseigne, qui se plaignent de problèmes d’approvisionnement et d’une qualité des produits en baisse.

L’opération reste néanmoins très prometteuse pour Amazon, qui pourrait ne pas s’arrêter là. Selon l’analyste américain Gene Munster, l’enseigne Target serait désormais dans la cible du géant.

D’autres alliances retailers-pure players à ne pas oublier : les Galeries Lafayette et La Redoute, Conforama et Showroomprivé (notre analyse de ces deux alliances ici), Auchan et Alibaba, Ocado et Casino.

Mais d’autres enseignes ont connu des bouleversements cette année. C’est le cas de Fnac-Darty, qui, quelques mois après le rapprochement des deux enseignes, est passé sous pavillon allemand. Ceconomy, issu de la scission de Metro en deux entités distinctes, rachète les parts de la famille Pinault (24,33%) pour 452 millions d’euros. Face à la croissance d’Amazon (l’Allemagne est son marché n°2 après les Etats-Unis), Ceconomy souhaite renforcer son poids en Europe. Cette prise de contrôle lui permet de retenter sa chance en France, 6 ans après la revente des magasins Saturn au Groupe HTM (Boulanger).

#IA : l’émergence des assistants intelligents

Le poids de l’intelligence artificielle dans le retail ne cesse de croître, notamment depuis l’avènement des enceintes connectées. Malgré le développement rapide de Google Home, arrivée sur le marché français en août, c’est bel et bien Amazon Echo qui reste le leader du marché, avec 20 millions d’exemplaires vendus aux Etats-Unis, soit 3 fois plus que l’enceinte du moteur de recherche. Le géant du e-commerce a d’ailleurs lancé Echo Show, une enceinte complétée d’un écran.

Les retailers tentent de faire front face à la croissance d’Amazon, notamment en nouant des partenariats avec son rival Google. Wal-Mart, le leader américain désormais concurrencé frontalement par Amazon via Whole Foods, a ainsi annoncé un partenariat avec Google, permettant aux utilisateurs de passer commande via Google Assistant. Un choix que Target a également fait. En France, Boulanger et Monoprix font figures de pionniers.

Où en est la concurrence ? HomePod, l’enceinte connectée d’Apple se fait attendre. Initialement annoncée pour la période des fêtes, la sortie de HomePod est repoussée à « début 2018 ». Alibaba, le géant chinois du retail, a lui annoncé la sortie de Tmall Genie X1, sa propre enceinte connectée. Enfin, Microsoft a sorti Invoke, son enceinte intelligente issue d’un partenariat avec Harman Kardon.

Retailers brick & mortar : un modèle à réinventer

Face à ces innovations technologiques, le retail physique doit se réinventer, via une nouvelle offre de services en magasins, des nouveaux formats et une expérience client réenchantée. Au coeur de la tempête, l’hypermarché, qui devient peu à peu un gouffre financier. Pour faire face à la crise, Auchan a par exemple lancé en Chine Auchan Box (devenu par la suite Auchan Minute), un nouveau concept de magasin d’une surface de 13m2, 100% automatisé et ouvert 24h/24. L’année 2018 sera-t-elle celle de l’arrivée de ces mini-surfaces dans l’hexagone ?

De son côté, Monoprix anticipe le développement d’Amazon Go avec Monop’Easy, une app anti-caisses et un nouveau concept de magasins inauguré aux Halles. Mais le retail français reste en retard sur le créneau du digital. Au Etats-Unis, Wal-Mart a développé un système à base de reconnaissance faciale pour évaluer la satisfaction de ses clients. En Chine, WeChat révolutionne le retail et est devenu le véritable couteau suisse digital de centaines de millions de Chinois.

Les événements e-commerce clés de l’année

  • Prime Day d’Amazon (11 juillet) :  la nouvelle édition de cette journée où des centaines de milliers de produits sont bradés pour les abonnés Prime est un véritable succès. L’entreprise parle de ventes en hausse de 60%, même si elle ne communique pas davantage sur ses chiffres. L’événement permet à la marque de promouvoir son abonnement Prime, qui a déjà convaincu 85 millions d’américains.
  • Global Shopping Festival d’Alibaba (11 novembre) : édition record pour le géant chinois, qui affiche un volume de ventes de 25,3 milliards de dollars (en hausse de 39%)
  • Semaine du Black Friday (20 novembre) : la nouvelle édition de l’événement commercial le plus populaire outre-manche montre une percée sur le marché français. Les consommateurs de l’hexagone ont dépensé près d’un milliard d’euros pendant la semaine. Lire notre bilan ici.